1 Fekree

Michel Vinaver Bibliography De Mariama Ba

Service to her country through education was not Mariama Ba’s sole vocation, however. From a Muslim Lebou family from Dakar, she also threw herself into the women’s movement to fight for greater recognition of women’s issues. Throughout her life, she tried to reconcile her grounding in her culture, her Muslim faith, and her openness to other cultural horizons. As such, rootedness and openness constituted the two sometimes conflicting poles along her exacting journey. Towards the end of her life, her literary genius achieved full expression in So long a letter, a novel which directly confronted polygamy and the caste-system in Senegal – a predominantly Muslim country, firmly attached to its traditions, yet traversed by profound transformations, and confronted by the challenge of new models of society.

Portrait of Mariama Ba kept at the Maison d’éducation Mariama Ba. Photography by Edouard Joubeaud.

Mariama Bâ est née en 1929 au Sénégal. Elevée dans un milieu musulman traditionnel par ses grands-parents maternels, après la mort de sa mère, elle fut scolarisée à l'école française et entra à l'Ecole Normale de Rufisque en 1943 avec des résultats d'examens brillants. Elle y obtint son diplôme d'institutrice en 1947. Elle enseigna pendant douze ans puis, pour des raisons de santé, demanda son affectation à l'Inspection régionale de l'enseignement du Sénégal. Mère de 9 enfants, divorcée, elle fut l'épouse du député Obèye Diop. En 1980 le Prix Noma lui fut décerné pour son premier roman Une si longue lettre. Elle est morte en 1981, peu avant la parution de son second ouvrage. Un Lycée de Dakar, "la Maison d'éducation Mariama Bâ", porte aujourd'hui son nom.

Pour en savoir plus, consulter la biographie de Mariama Bâ proposée par sa fille Mame Coumba Ndiaye. Cet ouvrage publié à Dakar par les Nouvelles Editions Africaines du Sénégal en 2007 a pour titre "Mariama Bâ ou les allées d'un destin".

Ouvrages publiés


Une si longue lettre. Dakar: Les Nouvelles Editions Africaines, 1979. (131p.) ISBN: 2-7236-0430-6. Roman.







Aïssatou,
J'ai reçu ton mot. En guise de réponse, j'ouvre ce cahier, point d'appui dans mon désarroi: notre longue pratique m'a enseigné que la confidence noie la douleur.
Ton existence dans ma vie n'est point hasard.


A la mort de son mari, Ramatoulaye met à profit les 40 jours de deuil que lui impose la tradition pour faire le point sur sa vie et pour réfléchir aux problèmes auxquels la société qui l'entoure doit faire face: polygamie, castes, exploitation de la femme...

Un Chant écarlate. Dakar: Les Nouvelles Editions Africaines, 1981 (251p.). Roman.






Usine Niari Talli secouait sa torpeur nocturne, sous le soleil qui s'ébrouait. Les dernières ombres se dessoudaient, restituant aux choses formes et couleurs.
A cette heure du jour Ousmane ne dormait plus. Dans un délicieux engourdissement, les yeux mi-clos, il accordait, dans sa pensée, les bruits à des gestes précis...
Trass! trass! trass! le pas de Yaye Khady!
Trass! trass! trass! des pas résolument dirigés vers sa fenêtre...
Un coup, un autre coup, plusieurs coups suivis et chaque fois le diminutif de son prénom, "Oussou!", répétés impérieusement.


Ce roman retrace l'échec d'un jeune Sénégalais et d'une jeune Française dont le mariage se désagrège et souligne les difficultés auxquelles les mariages interraciaux se heurtent souvent: opposition familiale, faiblesse de caractère d'un des conjoints, choc culturel du conjoint qui quitte son pays...

Pour en savoir plus

Alioune Touré Dia. «Succès littéraire de Mariama Bâ pour son livre Une si longue lettre», Amina 84 (novembre 1979), pp.12-14. Interview. [Consulté le 16 février 2005].

Barbara Harrell-Bond. «Interview: Mariama Bâ», The African Book Publishing Record 6 3-4 (1980), pp. 209-214.

Pascale Barthélémy. "La formation des institutrices africaines en A.O.F. : pour une lecture historique du roman de Mariama Bâ, Une si longue lettre". CLIO No 6, 1997. [http://clio.revues.org/document381.html. Consulté le 14 novembre 2005].

Jean-Marie Volet. "Mariama Bâ ou les allées d'un destin" de Mame Coumba Ndiaye. Août 2009. Compte rendu.


[Retour à la page d'accueil]|[Retour à la liste générale des auteurs]

Editor (jeanmarie.volet@uwa.edu.au)
The University of Western Australia/French
Created: 25 December 1995
Modifed: 12 September 2009
Archived: 11 May 2013
http://aflit.arts.uwa.edu.au/BaMariama.html

Leave a Comment

(0 Comments)

Your email address will not be published. Required fields are marked *